Soeurs de Saint Joseph d'Annecy

POLITIQUE DE SAUVEGARDE DES ENFANTS ET DES ADULTES VULNERABLES POUR LA CONGRÉGATION

 

« Conscientes que tout est lié, et que nous vivons en interdépendance, nous, Sœurs de Saint Joseph d’Annecy, sommes invitées à prendre davantage conscience de notre responsabilité face au Charisme confié et à le transmettre de façon créative. » 

Orientations Chapitre Général 2019

Nous, Sœurs de Saint-Joseph d'Annecy, sommes engagées pour la sécurité et le bien-être des enfants et des adultes vulnérables dans toutes les circonstances et situations.

Nous croyons que la vie humaine est sacrée dès la conception et que c'est Dieu qui appelle chaque personne à entrer dans une relation spéciale avec Lui. En conséquence, nous reconnaissons que chaque être humain, indépendamment de son âge ou des circonstances, doit se voir accorder la dignité et le respect dus à un enfant de Dieu et nous reconnaissons le caractère unique de chaque vie humaine. Cette croyance et ce principe fondamental sont repris par notre fondateur, le P. Jean Pierre Médaille, dans nos documents de Congrégation :

« Comblées à chaque instant de la plénitude de l’Amour trinitaire, nous consacrons notre vie à transmettre ce don reçu à tous ceux vers qui la Congrégation nous envoie. » (Const. #38)

« Sœurs de Saint-Joseph d’Annecy, fidèles à l’idéal que notre Fondateur, le Père Médaille, nous a proposé, nous voulons « avancer la plus grande gloire de Dieu par l’exercice de l’amour de Dieu et du prochain ».(TP)

Les Sœurs de Saint-Joseph d'Annecy sont présentes dans 11 pays à travers le monde - France, Suisse, Inde, Angleterre, Irlande, Pays de Galles, Sénégal, Gambie, Congo, Tanzanie et Kenya. Chaque Entité a sa propre politique de sauvegarde et les Sœurs suivent les directives civiles, juridiques et ecclésiales établies dans les pays où elles vivent.

La Congrégation s'engage à protéger tous les enfants et adultes vulnérables dont nous avons la charge et tous ceux avec qui nous sommes en contact. Nous acceptons que, par définition, un enfant est une personne âgée de moins de 18 ans et qu'un adulte vulnérable est une personne qui " en raison d'une altération ou d'une insuffisance de ses facultés personnelles, n'est/ne sont pas en mesure de protéger ses/leurs intérêts ". (Convention de La Haye de 2000 sur la protection des adultes).

Nous affirmons que toute forme d'abus est intolérable et non conforme à notre vision et à nos principes fondés sur les valeurs évangéliques, notre charisme, les textes de la Congrégation et les enseignements de l'Église à cet égard.

Nous reconnaissons que les abus peuvent prendre de nombreuses formes, principalement :

▪ Violence physique

▪ Abus sexuel

▪ Violence psychologique/affective

▪ Exploitation financière

▪ Négligence

▪ Discrimination.

Indépendamment des traditions culturelles nationales ou locales du lieu où nous vivons et exerçons notre ministère, en tant que Sœurs de Saint Joseph d'Annecy, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que tous les enfants et adultes vulnérables soient protégés de tout ce qui pourrait leur nuire ou nier leur dignité innée.

Au niveau du Généralat, nous veillerons à ce que :

      chaque Entité de la Congrégation dispose d'une Politique de Protection des Enfants et des Adultes Vulnérables solide, qui inclut le processus de signalement de tout incident de maltraitance/abus.

      ces politiques doivent être révisées et mises à jour régulièrement.

      chaque sœur est pleinement au courant de la politique de son entité et connaît le processus de signalement d'un incident de violence.

      une personne désignée responsable de la sauvegarde est nommée dans chaque entité de la Congrégation et elle reçoit une formation spécialisée adéquate pour remplir cette fonction.

      toutes les femmes en formation sont traitées de la même manière c’est-à-dire comme des adultes vulnérables en ce qui concerne les valeurs et les principes de sauvegarde de la Congrégation.

      avant qu'un ministère collaboratif ne débute, la Supérieure Majeure s'assurera que l'autre Congrégation ou organisation a mis en place une politique de Sauvegarde.   C'est un critère pour participer à un ministère collaboratif.

      Les procédures de sauvegarde sont révisées lors de la visite officielle d'une maison.

Tous les membres de la Congrégation sont tenus de vivre conformément à ce document.

La politique de sauvegarde de la Congrégation a été adoptée par la Supérieure Générale et son Conseil le 16 juillet 2019. Elle sera réexaminée en juin 2022.